Masturbation tantrique

S’offrir à soi la masturbation amoureuse

Cela fait un an que j’étudie avec ma propre loupe le massage tantrique, qui pour moi s’étend depuis l’essence de la sexualité. Le massage tantrique utilise l’essence de la sexualité, cette connexion sans condition, compassionnelle et authentique à soi et à l’autre, pour s’éveiller ensemble : du présent vers le futur, en ne laissant derrière aucune forme de soi ou de l’autre dans la déconsidération.

La masturbation est donc un sujet qui m’a fortement intéressé, étant une forme de relation sexuelle entre soi et soi-même. Il est tout à fait possible que nous interagissions de la même manière pendant notre masturbation que pendant une relation sexuelle avec l’autre.

Si une relation sexuelle opère entre soi et l’autre, vers quelle perspective nous amène à opérer la masturbation, entre soi et soi-même ? 

Pendant une masturbation, qui est le soi, et qui est le soi-même ? Je t’invite à te poser la question 🙂

Je considère personnellement que le soi est la partie la plus profonde en nous, subtile, et libre de toute forme d’être statique : la conscience (ou l’âme). Le soi-même est pour moi l’humain, le corps, l’identité qui nous représente individuellement. 

Il peut donc être intéressant de se rendre compte de la réalité actuelle qui opère pendant notre masturbation, vers où dirigeons-nous notre conscience ? Qui dirige l’expérience ? La perspective de l’humain qui a faim, ou celle de la conscience libre ? Y-a t-il une collaboration équitable de ces deux perspectives distinctes ? 

Pour être honnête, avant de m’intéresser de plus près à ce sujet, mes masturbations étaient plutôt dénudée d’émotions, et elle se passaient uniquement dans ma perspective individuelle, qui en quelques sorte, aspirait toute la conscience qu’il était possible d’aspirer, pour l’utiliser à l’avantage d’une faim sans fin : le plaisir instantané que provoque la « fin » (l’éjaculation)

Quand l’on permet à notre conscience d’être ce qu’elle est, elle nous dévoile intuitivement des informations, et va tout simplement rayonner ce qu’elle est, et embrasser amoureusement ce qui est réelle pour nous : notre humanité et ses besoins, notre corps, notre identité qui nous représente individuellement.

J’ai découvert la masturbation amoureuse en considérant que se masturber pouvait être une méditation. La respiration consciente est une première porte vers la masturbation amoureuse. Elle va te permettre de prendre de la distance avec toi même, et de ne pas te laisser emporter par tes pulsions aussi rapidement que d’habitude. Respirer consciemment t’aidera à passer dans la perspective de la conscience en toi, plus tu nourris cet état, plus tu y ai en immersion. 

Nous sommes tout à fait capable de changer de perspective, autant que nous le souhaitons à travers l’intention. 

T’éloigner de toi même c’est génial, mais ensuite il faut revenir ! J’ai pour habitude de commencer mes masturbations par des caresses, que je m’offre à moi-même, ces caresses étant sensuelles et pleines de douceur, elles activent déjà, à ce stade, l’énergie ambiante qui sera présente tout du long de la masturbation. Les caresses sont pour moi le premier don, de la conscience, vers le corps. Ce que tu visualises devient énergétiquement vrai, visualiser que tu es cette conscience, et qu’un flux d’énergie enveloppante, d’une couleur qui te plaît, se transfert vers ton corps à travers les caresses le rendra réelle, fais en l’expérience à plusieurs reprises 😉

Nous avons donc deux perspectives différentes qui sont dans un échange « dansant » : la conscience et le corps. A travers les caresses, la conscience donne, et le corps reçoit. Mais donner et recevoir peuvent vouloir dire la même chose ! Le corps qui reçoit peut tout à fait s’offrir à la conscience au même moment, et vice versa pour la conscience.

Je suis d’avis qu’un vrai don doit prendre en réelle considération la position de l’autre. Si un SDF mendie dans la rue pour pouvoir manger, lui offrir une cocotte minute ne l’aidera pas vraiment.

A partir de cette considération qui fait naturellement naître le don, laisses toi porter par la suite du voyage, qui dépends de toi. 

Continuer à respirer pendant l’acte t’offrira des sensations et émotions que peut-être tu n’aurais pas touché pendant une masturbation rapide. Prends aussi en compte que la destination devient le voyage en lui même. Le seule endroit où tu es capable de te rencontrer toi et toi-même, est dans le moment présent. Il n’y a nulle part ailleurs qu’ici et maintenant que tu pourras toucher une complétude véritable. 

Je t’invite à oublier l’éjaculation, voire à prévoir qu’elle n’aura pas lieu, et que tu arrêteras avant qu’elle se produise. Décider de cela, te « forcera » en quelque sortes à donner et recevoir tout ce que tu peux du moment présent, entre toi et toi-même, sans attendre un mieux pour la suite. 

Tu peux t’aventurer à des tests, par exemple poser une main sur ton cœur, et l’autre sur ton pénis pendant la masturbation. Essayer de lier ces deux énergies par ton intention ? Ou alors accélérer le rythme, et ressentir honnêtement quel effet cela à sur tes émotions, est-ce réellement ressourçant, ou essaie tu d’arriver quelque part en accélérant ? Essaie ensuite l’opposé, que t’offre à l’inverse le ralentissement maximum, que ressens tu hors du plaisir sexuel, à un niveau émotionnel ? 

Se masturber en conscience éveille notre énergie sexuelle, elle s’éveille et grandit, si tu la nourris d’un réelle amour. Libre à toi ensuite de faire des tests avec cette énergie sexuelle. Tu peux par exemple pendant la masturbation, t’arrêter quelques instants, et respirer pleinement cette énergie qui s’est éveillée, et visualisé quelle circule partout en toi, nourrissant chacune de tes cellules. Tu peux visualiser qu’elle explose comme le Big Bang, et voir ce que cela te fait. 

Autant que la masturbation peut être un champs de bataille alimenté par la pulsion gagnante en nous et dirigée par le temps, elle peut tout à fait aussi être un moment de communion et d’amour sincère, hors de l’espace-temps, qui donne naissance par la suite à quelque chose d’aussi beau que l’acte qui l’a précédé. 

A vos mains  <3

2 commentaires sur “Masturbation tantrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *