C’est quoi le massage tantrique ?

Bienvenu à toi, explorateur de tes émotions, de la vie et de l’espace relationnel qui va lier deux personnes et les amener à vivre une expérience unique et enrichissante à chaque fois !

Le massage tantrique, c’est l’art d’être à deux dans un espace temporairement hors du temps.

C’est l’art de connecter ensemble à ce qui est là, laisser ensemble jaillir nos émotions, différentes couleurs respectives, et créer quelque chose d’unique, à chaque fois.

A chacun sa raison d’être attiré par le massage tantrique. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaises raison d’avoir le désir de se lançer dans ce genre d’expérience.

Pour moi personnellement, c’est un espace de communion qui s’installe graduellement entre deux personnes. Une fois qu’à distance, l’ont a respectivement la certitude sentimentale d’avoir envie de se rencontrer, nous nous rapprochons graduellement, jusqu’à toucher cet espace de cohésion. Pour moi, le massage tantrique et ses pratiques ritualistiques, sont un chemin vers l’experimentation de la complétude, avec quelqu’un et avec soi-même.

Il est donc primordiale d’intégrer le visage multiple que peut avoir la pratique du massage tantrique. Le massage tantrique, ça ne fait pas que du bien. Ca ne fait pas que du bien, autant que chaque instant de la vie ne fait pas que du bien.

Cette pratique nous amène a intégrer l’espace relationel vivant entre deux personnes, à y laisser s’installer un profond niveau d’intimité emotionelle. La polarité de la connection n’est pas que comfortable. Il est vrai que développer un état de connexion avec un autre être humain est très plaisant, très nourrissant et à le potentiel de nous aider à guérir, mais ce n’est pas la seule réalité. C’est aussi incomfortable. Des fois ça fait mal. Des blessures sont potentiellement capable de remonter à la surface, ce qui est tout à fait normal. Nous ne sommes pas seuls dans nos blessures et il y a toujours quelqu’un d’autres pour les comprendre, quelqu’un d’autres qui est déjà passé par là.

C’est à chacun d’entre nous de nous poser individuelement la question :

Est-ce que je valorise d’avantages l’isolation qui va m’offrir un sentiment de réconfort dû à l’évitement de l’espace relationnel qui est entre autres incomfortable, ou est-ce que je valorise d’avantages la connection qui va effectivement m’amener à rencontrer ma propre souffrance et celles des autres, mais qui a le potentiel de m’offrir également ce que j’ai toujours fondamentalement recherché à experimenter, à travers n’importe lequel de mes choix ?

Je te laisse deviner quel chemin j’ai choisi.